Biographie du Maître Hsuan Hua

 

            Le Vénérable Maître Hsuan Hua était également connu sous le nom de An Tse et To Lun. Le nom Hsuan Hua  lui a été donné après qu'il ait reçu la transmission de la Lignée Wei Yang de l'Ecole de Chan de la part de l'Ancien Vénérable Hsu Yun. Il est devenu moine à l'âge de dix-neuf ans. Après la mort de sa mère, il a vécu pendant trois ans, dans une petite hutte en chaume, près de sa tombe, en tant qu'acte de respect filial. Pendant ce temps, il a pratiqué la méditation et a étudié les enseignements de Bouddha. Parmi ses nombreuses pratiques, il ne mangeait qu'un repas à midi et ne s'allongeait jamais pour dormir.           

            En 1948, le Maître est arrivé à Hong Kong, où il a fondé la Salle de Conférence Bouddhiste et d'autres monastères. En 1962, il a apporté le Vrai Dharma aux États-Unis et en Occident, il a beaucoup donné des conférences sur les travaux majeurs du canon du Bouddhisme Mahayana et a fondé l'Association Bouddhiste du Royaume du Dharma, et également, la Cité des Dix Mille Bouddhas, l'Institut International de Traduction, plusieurs autres installations monastiques, l'Université Bouddhiste du Royaume du Dharma, l'École Secondaire de Développement de la Vertu, l'École Élémentaire de l'Inspiration de la Bonté, les Programmes de Formation à la vocation de la Sangha et des Laïcs, et d'autres centres d'éducation.  

            Le Maître a trouvé le repos le 7 Juin 1995, à Los Angeles, en Californie, conduisant de nombreuses personnes dans le monde à faire le deuil de l'apparition soudaine du soleil de la sagesse. Bien que sa vie soit éteinte, son noble exemple sera toujours dans les mémoires. Tout au long de sa vie, il a travaillé de manière généreuse et énergique afin de faire profiter aux autres personnes du monde et à tous les êtres vivants. Sa sagesse et sa compassion ont inspiré de nombreuses personnes à corriger leur fautes et à mener des vies simples.  

            Ici, nous intégrons les Annales du Mendiant de Chang Bai, écrit par le Maître Vénérable. Ce verset sert nous à tous d'exemple à suivre.  

Le moine du Long et Blanc Monastère,

simple et honnête de nature,

était toujours prêt à aider les autres

et à faire profiter les autres.

S'oubliant lui-même pour le Dharma,

il a fait, tout au long de sa vie, des sacrifices.

Administrant des remèdes pour les personnes malades,

il n'a pas épargné sa moelle, ni son sang.

Son vœu était de s'unir en substance à

tous les divers millions d'êtres vivants.

Ses pratiques s'accroissent pour combler l'espace lui-même,

en les unissant tous avec potentiels.

Sans être influencé par les distinctions mondaines

du passé, futur, et présent,

Sa porté s'étend au-delà des limites,

du nord, du sud, de l'est ou de l'ouest.

 

Composé par le Maître Hua.