La vie du Vénérable Maître HSÜAN HUA

Introduction
Les Premières Année
L'abandon de la vie laïque
Dharma Transmission
Residing in Hong Kong
Bringing the Dharma to the West
Monk in the Grave Period
The First American Sangha
A Road of Hardship
Great Parinirvana
The Infinite Dharma Wheel
Epilogue

Les Premières Année


Le Maître Vénérable, originaire du Comté de Shuangcheng de la Province de Jilin, est né le seizième jour du mois lunaire de l'année de Wu Wu, au début du siècle. Son nom de famille était Bai et son prénom Yushu. Il fut également appelé Yuxi. Son père, Bai Fuhai, était diligent et économe dans la gestion du ménage. Sa mère, dont le nom de jeune fille était Hu, ne mangeait que de la nourriture végétarienne et récitait le nom du Bouddha chaque jour tout au long de sa vie. Lorsqu'elle fut enceinte du Maître, elle pria les Bouddhas et Bodhisattvas. La nuit avant sa naissance, dans un rêve, elle vit le Bouddha Amitabha qui émit une lumière si radieuse qu'elle a pénétré le ciel et a secoué la terre. Peu de temps après, elle donna naissance à son fils cadet. Quand le maître naquit, la chambre était remplie d'un parfum rare. Pendant trois jours et nuits, le Maître pleura en permanence, un signe de sa profonde sympathie pour les êtres souffrant de la naissances et du décès dans ce monde de Saha (souillé).

Enfant, le Maître suivait l'exemple de sa mère et ne mangeait seulement que de la nourriture végétarienne et récitait le nom du Bouddha. Le Maître était calme et peu bavard par nature, mais il avait un esprit vertueux et héroïque. À l'âge de onze ans, en voyant un nourrisson du voisin qui était mort, il prit conscience de la grande affaire de la naissance et de la mort, et, de la brièveté de la vie et il résolut de quitter la vie laïque. À l'âge de douze ans, il a entendu parlé de la façon dont le Fils Filial du Comté de Shuangcheng (connu plus tard comme le Grand Maître Chang Ren) avait pratiqué la piété filiale et atteint la Voie, et il fait le vœu de suivre l'exemple du Fils Filial. En se repentant d'être ingrat envers ses parents dans le passé, le Maître décida de se prosterner devant ses parents chaque matin et soir, comme une manière de reconnaître ses fautes et de repayer la bonté de ses parents. Il s'est fait peu à peu connaître par sa conduite filiale, et les gens l'appelaient le Fils Filial Bai. 

The Venerable Master's Diary of Cultivation, written at age 16

The Venerable Master's Diary of Cultivation, written at age 16.

À quinze ans, il prit refuge sous le Maître Vénérable Chang Zhi. Cette même année il a commencé à fréquenter l'école et à maîtriser les Quatre Livres, les Cinq Classiques, les textes des différentes écoles de pensée chinoise, et les domaines de la médecine, de la divination,de l'astrologie, et de la physionomie. Au cours de ses années d'études, il a également participé à l'Association Morale et à d'autres association de bienfaisance. Il a expliqué le Sûtra du Sixième Patriarche, le Sûtra du Vajra, et d'autres Sûtras pour ceux qui étaient analphabètes, et a entrepris une école gratuite pour ceux qui étaient pauvres et nécessiteux. 

The Venerable Master's Diary of Cultivation, written at age 16

Translation of diary contents:

I resolve to emulate the sages and worthies.
I resolve to accomplish great deeds.
The father is weak, so the son must be strong
To make a living to support our lives.