English | Vietnamese

Le Bouddha Prononce le Sûtra Amitabha

Traduit par le Maître Tripitaka Kumarajiva de Yao Qin.



Ainsi ai-je entendu. À une époque, le Bouddha séjournait à Sravasti, dans le Bosquet de Jeta, dans le Jardin du Bienfaiteur des Orphelins et des Solitaires, en compagnie de grands Bhikshus, douze cent cinquante en tout, de tous les grands Arhats, dont tous étaient connus et reconnus: les vénérables Shariputra, Mahamaudgalyayana, Mahakashyapa, Mahakatyayana, Mahakaushthila, Revata, Shuddhipanthaka, Nanda, Ananda, Rahula, Gavampati, Pindola Bharadvaja, Kalodayin, Mahakapphina, Vakkula, Aniruddha, et d'autres semblables à ces derniers, tous de grands disciples; étaient rassemblés là aussi tous les Bodhisattvas, Mahasattvas: le Prince du Dharma Manjushri, le Bodhisattva Ajita, le Bodhisattva Gandhahastin, le Bodhisattva Nityodyukta, et d'autres semblables à ces derniers, tous de grands Bodhisattvas, ainsi que Shakra, chef des dieux, et des innombrables grandes foules de tous les cieux.

À ce moment, le Bouddha dit au Vénérable Shariputra, “D'ici vers l'Ouest, à plus de centaines de milliers de millions de Terres de Bouddhas, il existe un monde, appelé Félicité Ultime. Dans ce monde réside un Bouddha, nommé Amitabha, qui est en train d'enseigner le Dharma.

Shariputra, pour quelle raison ce monde est-il appelé Félicité Ultime?

“C'est parce que tous les êtres vivants de ce pays n'endurent aucune souffrance, mais n'éprouvent que du bonheur. C'est pourquoi ce monde porte le nom de ‘Félicité Ultime.’

“De plus, Shariputra, cette Terre de Félicité Ultime est entourée de toutes parts de sept niveaux de balustrades, de sept couches de filets, de sept rangées d'arbres, tous constitués de quatre trésors. C'est pourquoi ce pays porte le nom de ‘Félicité Ultime.’

“De plus, Shariputra, cette Terre de Félicité Ultime possède des bassins constitués de sept joyaux, remplis avec les eaux des huit vertus méritoires. Le fond de chaque bassin est pur, tapissé de sable d'or. Sur les quatre bords, il y a des marches d'escaliers faites d'or, d'argent, de lapis-lazuli, et de cristal. Au-dessus, il y a des pavillons élevés, ornés d'or, d'argent, de lapis-lazuli, de cristal, de nacre, de perles rouge
s, et de cornaline.

“ Dans les bassins, il y a des
fleurs de lotus aussi grandes que les roues d'un char. Les lotus verts émettent une lumière verte, les jaunes émettent une lumière jaune, les rouges une lumière rouge, les blancs une lumière blanche, tous subtilement, merveilleusement parfumés et purs.

“Shariputra, la réalisation de la Terre de Félicité Ultime est ainsi ornée de façon méritoire.

“De plus, Shariputra, sur cette terre de Bouddha, il y a constamment une musique céleste et le sol est en or jaune. Une pluie de fleurs de mandarava tombe au cours des six périodes de la journée et de la nuit, et tout au long de la claire matinée, chaque être vivant de cette terre, avec des sacs remplis d'innombrables fleurs merveilleuses, fait des offrandes aux centaines de milliers de millions de Bouddhas des autres directions. À l'heure du repas, ils retournent dans leu
r propre pays et, après le repas, se promènent.

“Shariputra, la réalisation de la Terre de Félicité Ultime est ainsi ornée de façon méritoire.

“De plus, Shariputra, dans ce pays, il y a toujours de rares et de merveilleux oiseaux aux couleurs varié
es: des oies blanches, des paons, des perroquets, et des aigrettes, des kalavinkas, et des oiseaux à deux têtes. Au cours des six périodes de la journée et de la nuit, les groupes d'oiseaux chantent des sons harmonieux et élégants; leurs sons clairs et gais proclament les cinq racines, les cinq pouvoirs, les sept caractéristiques de Bodhi, les huit caractéristiques de la noble voie, et les dharmas semblables à ceux-ci. Lorsque les êtres vivants de ce monde entendent ces sons, ils sont entièrement conscients du Bouddha, conscients du Dharma et conscients du Sangha.

“Shariputra, ne pensez pas que ces oiseaux sont nés à cause des rétributions de leurs fautes karmiques. Pour quelle raison? Parce que sur cette Terre de Bouddha, les trois voies maléfiques de renaissance n'existent pas. Shariputra, sur cette Terre de Bouddha, même les noms de ces trois voies maléfiques n'existent pas, et encore moins leurs existences réelles! Désirant que le son du Dharma soit largement proclamé, le Bouddha Amitabha fit par transformation tous ces genres d'oiseaux.

“Shariputra, sur cette terre de Bouddha, lorsqu'une brise souffle, les rangées d'arbres de joyaux et de filets de bijoux produisent des sons subtils et merveilleux, tels que cent mille sortes de mélodies jouées en même temps. Tou
s ceux ayant entendu ces sons se mettent naturellement dans leurs cœurs à être conscients du Bouddha, conscients du Dharma et conscients du Sangha.

“Shariputra, la réalisation de la Terre de Félicité Ultime est ainsi ornée de façon méritoire.

“Shariputra, qu'en pensez-vous? Pourquoi ce Bouddha est-il appelé Amitabha? Shariputra, la brillance de la lumière de ce Bouddha est incommensurable, illuminant les terres des dix directions sans rencontrer d'obstacles. C'est pourquoi il porte le nom d'Amitabha.

“De plus, Shariputra, ce Bouddha et
son peuple ont une longévité infinie, qui s'étend sur d'innombrables samkhyeya kalpas; C'est pourquoi, il est appelé Amitayus. Par ailleurs, Shariputra, le Bouddha Amitabha a réalisé la Bouddhéité il y a dix kalpas.

“De plus, Shariputra, ce Bouddha a d'innombrables disciples 'auditeurs-du-son', tous des Arhats. Leur nombre est incalculable. Il en est de même pour l'assemblée des Bodhisattvas.

“Shariputra, la réalisation de la Terre de Félicité Ultime est ainsi ornée de façon méritoire.

“De plus, Shariputra, les êtres vivants qui naissent sur la Terre de Félicité Ultime sont tous des avaivartika. Parmi eux, il y en a beaucoup qui atteindront la Bouddhéité dans cette vie même. Leur nombre est extrêmement important; il n'est pas calculable, il peut seulement être exprimé en d'innombrables et d'infinis asankhyeta kalpas

“Shariputra, les êtres vivants qui ont entendu devraient faire le vœu, 'Je souhaite naître dans ce pays-là.' Pourquoi? Ceux qui y sont parvenus sont tous des personnes supérieures et bonnes, toutes réunies en un seul endroit. Shariputra, ce n'est pas avec quelques bonnes racines, mérites, vertus, et liens de causalité qu'on peut parvenir à naître dans ce pays-là.

“Shariputra, s'il y a un homme honorable ou une femme honorable, qui a entendu parl
er d'‘Amitabha’ , et ensuite, qui récite le nom, avec un cœur sans confusion, pendant un jour, deux jours, trois, quatre, cinq, six jours, ou aussi longtemps que sept jours, alors quand approche la fin de sa vie, cette personne verra apparaître, devant ses yeux, Amitabha accompagné de toute l'assemblée de Sages. Ainsi au moment de la mort, son cœur ne sera pas bouleversé; elle parviendra à renaître sur la Terre de Félicité Ultime d'Amitabha. Shariputra, parce que j'ai observé ces bienfaits, je prononce ces mots: Si des êtres vivants ont entendu ces explications, ils devraient faire le vœu : 'Je désire être né sur cette terre.'

“Shariputra, maintenant que je suis en train de rendre hommage aux
bienfaits inconcevables des mérites et vertus de Amitabha, à l'Est, se trouvent aussi: le Bouddha Akshobhya, le Bouddha Apparence du Sumeru, le Bouddha Grand Sumeru, le Bouddha Lumière du Sumeru, le Bouddha Son Merveilleux, et tous les Bouddhas semblables, aussi nombreux que les sables du Gange, qui en font de même. Chacun dans son propre territoire fait apparaître une langue très large et très longue, capable de recouvrir trois mille grands milliers d'univers pour prononcer ces paroles sincères et réelles, ‘Vous, les êtres vivants, vous devrez croire, louer, et respecter les mérites et vertus inconcevables de ce Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent.'

“Shariputra, dans les mondes du Sud, se trouvent: le Bouddha Lampe du Soleil et de la Lune, le Bouddha Lumière Bien Connue, le Bouddha Lampe du Sumeru, le Bouddha Vigueur Sans Limite, et tous les Bouddhas semblables, aussi nombreux que les sables du Gang
e. Chacun dans son propre territoire fait apparaître une langue très large et très longue, capable de recouvrir trois mille grands milliers d'univers pour prononcer ces paroles sincères et réelles, ‘Vous, les êtres vivants, vous devrez croire, louer, et respecter les mérites et vertus inconcevables de ce Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent.'

“Shariputra, dans les mondes de l'Ouest, se trouvent: le Bouddha Longévité Infinie, le Bouddha Innombrables Apparences, le Bouddha Étendard Sans Limite, le Bouddha Grande Lumière, le Bouddha Grande Clarté, le Bouddha Prestance de Joyaux, le Bouddha Lumière Pure, et tous les Bouddhas semblables, aussi nombreux que les sables du Gang
e. Chacun dans son propre territoire fait apparaître une langue très large et très longue, capable de recouvrir trois mille grands milliers d'univers pour prononcer ces paroles sincères et réelles, ‘Vous, les êtres vivants, vous devrez croire, louer, et respecter les mérites et vertus inconcevables de ce Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent.'

“Shariputra, dans les mondes du Nord, se t
rouvent: le Bouddha Épaules Flamboyantes, le Bouddha Son Le Plus Victorieux, le Bouddha Difficile À Vaincre, le Bouddha Naissance du Soleil, le Bouddha Brillant Filet, et tous les Bouddhas semblables, aussi nombreux que les sables du Gange. Chacun dans son propre territoire fait apparaître une langue très large et très longue, capable de recouvrir trois mille grands milliers d'univers pour prononcer ces paroles sincères et réelles, ‘Vous, les êtres vivants, vous devrez croire, louer, et respecter les mérites et vertus inconcevables de ce Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent.'

“Shariputra, dans les mondes d'en-dessous, se trouvent: le Bouddha Lion, le Bouddha Bien Connu, le Bouddha Célèbre Lumière, le Bouddha Dharma, le Bouddha Étendard du Dharma, le Bouddha Protecteur du Dharma, et tous les Bouddhas semblables, aussi nombreux que les sables du Gang
e. Chacun dans son propre territoire fait apparaître une langue très large et très longue, capable de recouvrir trois mille grands milliers d'univers pour prononcer ces paroles sincères et réelles, ‘Vous, les êtres vivants, vous devrez croire, louer, et respecter les mérites et vertus inconcevables de ce Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent.'

“Shariputra, dans les mondes d'au-dessus, se trouvent: le Bouddha Son Pur, le Bouddha Roi des Constellations, le Bouddha Noble Encens, le Bouddha Encens Irradiant, le Bouddha Grandes Épaules Flamboyantes, le Bouddha Corps Paré de Joyaux et de Fleurs Multicolores, le Bouddha Roi des Arbres Sala, le Bouddha Vertu des Fleurs de Joyaux, le Bouddha Compréhension de Toutes les Significations, le Bouddha Semblable au Mont Sumeru, et tous les Bouddhas semblables, aussi nombreux que les sables du Gange. Chacun dans son propre territoire fait apparaître une langue très large et très longue, capable de recouvrir trois mille grands milliers d'univers pour prononcer ces paroles sincères et réelles, ‘Vous, les êtres vivants, vous devrez croire, louer, et respecter les mérites et vertus inconcevables de ce Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent.'

“Shariputra, qu'en pensez-vous? Pourquoi
est-il appelé 'Sûtra de Celui qui est Conscient Que Tous les Bouddhas Protègent'? Shariputra, s'il y a un homme honorable ou une femme honorable, qui écoute ce Sûtra et le respecte, et qui entend les noms de tous ces Bouddhas, alors cet homme honorable ou cette femme honorable sera celui qui est conscient, que tous les Bouddhas protègent, et atteindra de manière irréversible l'Annuttara-Samyak-Sambodhi. C'est pourquoi, Shariputra, vous devriez tous croire et accepter mes paroles et celles enseignées par tous les Bouddhas.

“Shariputra, s'il y a des êtres qui ont déjà fait le vœu, qui font le vœu, ou qui feront le vœu, 'Je désire naître dans le Pays d'Amitabha', ces êtres-là, qu'ils soient nés dans le passé, qu'ils
soient nés dans le présent, ou qu'ils naissent dans le futur, tous atteindront de manière irréversible l'Annuttara-Samyak-Sambodhi. C'est pourquoi, hommes et femmes honorables, s'il y en a parmi eux qui ont la foi, ils devraient faire le vœu, 'Je veux naître en ce pays.'

“Shariputra, maintenant que je suis en train de louer les inconcevables mérites et vertus de tous les Bouddhas, tous ces Bouddhas louent également mes inconcevables mérites et vertus, en prononçant ces paroles: 'Le Bouddha Shakyamuni peut accomplir des actions extrêmement rares et difficiles. Dans le monde de Saha, dans les périodes maléfiques des cinq impuretés, au milieu des impuretés du kalpa, des impuretés de la pensée, des impuretés des afflictions, des impuretés des êtres vivants, des impuretés de l'existence, il peut atteindre l'Annuttara-Samyak-Sambodhi, et pour le bénéfice de tous les êtres vivants, il peut enseigner ce Dharma qui, dans tous les mondes, est difficile à croire.’

“Shariputra, vous devez savoir que, dans les périodes maléfiques des cinq impuretés, j'ai accompli ces actes très difficiles, j'ai atteint l'Annuttara-Samyak-Sambodhi, et en faveur de tous les mondes, j'ai enseigné ce Dharma, difficile à croire, extrêmement difficile!”

Après que le Bouddha ait terminé l'explication de ce Sûtra, Shariputra ainsi que tous les Bhikshus, tous les Dieux, les Humains, et les Asuras, et les autres de tous les mondes, en écoutant l'enseignement du Bouddha, le reçurent avec joie, l'acceptèrent avec foi, se prosternèrent et se retirèrent.